Louxor, j’adore

Dernière étape du voyage… Avons-nous gardé le meilleur pour la fin ? Possible !

Louxor est magnifique, OK, on ne lui enlèvera pas ça, mais c’est de loin là où les égyptiens sont les plus pénibles, de très loin ! Marrakech, Hammamet, le Caire, tous sont battus à plates coutures. On ne fait pas deux mètres sans être sollicités pour acheter des épices ou un magnet, prendre un taxi ou une calèche, suivre un guide, se voir proposer une activité…

Une fois qu’on a intégré et accepté ça, on passe à la visite ! Et on commence par deux temples très connus qui se situent au coeur de la ville, à deux kilomètres l’un de l’autre environ. Premier des deux : le temple d’Amon (communément appelé temple de Louxor) qui est très central et fait d’ailleurs face à notre hôtel.

Quelque chose frappe quand on regarde la photo ci-dessus : l’obélisque de gauche qui ne semble pas avoir son équivalent à droite, alors que les égyptiens sont généralement fan de symétrie… Et pour cause : les deux obélisques ont été offerts à la France, et celui de droite est celui qui trône désormais place de la Concorde, à Paris. On a renoncé à prendre celui de gauche après avoir constaté à quel point c’était galère à transporter (tu m’étonnes).

Hormis ce petit détail, le temple de Louxor est très sympa à visiter même s’il est archi-blindé et pas si grand que ça. Mais globalement très bien préservé.

A l’une de ses extrémités se trouve une allée remplie de sphinx de part et d’autre, qui a été baptisée : « l’allée des sphinx« .

Pourquoi faire original ?

Cette allée fait près de deux kilomètres de long et débouche sur le temple de Karnak, l’autre temple situé à Louxor qu’il faut absolument visiter.

Par rapport au premier, le site est beaucoup plus grand, ce qui fait qu’on a moins la sensation d’être dans la foule – qui est aussi nombreuse mais plus dispersée. Les constructions sont variées même si elles sont nombreuses à être en plus mauvais état.

Ces deux temples sont situées dans la ville, sur la rive est du Nil, et sont tout-à-fait faisables à pied. Les autres visites à faire à Louxor sont sur la rive ouest, ce qui signifie généralement excursion. On avait loué les services d’un taxi à la journée, ce qui laisse plus de liberté qu’une sortie organisée tout en coûtant moins cher. Premier arrêt : l’incontournable vallée des rois.

Vu comme ça, ça ne paye pas de mine, mais chacune de ces petites bosses est en réalité le tombeau d’un ancien roi. Plus ou moins somptueux.

Le billet d’entrée inclue trois tombeaux au choix sauf les spéciaux. Les spéciaux sont des rois célèbres qui ont des tombeaux a priori bien plus jolis : Toutankhamon en fait partie (mais il est vraiment très cher). Outre les trois « basiques » auxquels on avait droit, on a choisi de payer celui de Ramsès V/Ramsès VI en supplément et il est effectivement magnifique, bien plus que les trois autres. Peut-être que celui de Toutankhamon valait le détour aussi…

Direction ensuite le temple d’Hatchepsout.

A tes souhaits !

Sans doute le temple le mieux préservé dans les environs de Louxor. Avec ses deux étages, ses portiques et ses terrasses, il ne ressemble pas forcément aux autres temples égyptiens qu’on a pu voir.

Ces deux visites-là sont sans doute les deux incontournables de la western bank de Louxor. Il y a d’autres temples, qu’on a laissé de côté, d’autres tombeaux comme la vallée des nobles, la vallée des reines ou encore le vallée des artisans.

On s’est contentés de la vallée des artisans, le but n’étant pas de voir tous les tombeaux de Louxor en une journée ! Egalement au programme, les colosses de Memnom. Ils sont deux et portent le même nom.

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de visite dans leur cas car en pratique, on passe forcément devant eux en arrivant de Louxor, on s’arrête prendre une photo, c’est gratuit, c’est vite vu.

Cette visite « terrestre » était très sympa, mais j’ai gardé le meilleur pour la fin puisque j’en arrive maintenant au meilleur moment du séjour. Une toute première pour moi, une activité que je n’avais même pas fait en Cappadoce bien que la région soit réputée pour ça. Vous voyez de quoi je parle ?

Et oui, c’est bien un petit tour en Montgolfière ! Le prix, après de dures négociations, défiait toute concurrence : 50€ pour deux en incluant le transport depuis l’hôtel (navette puis bateau puis re-navette, avec un rapide petit-déjeuner dans le bateau) et le vol. J’insiste mais il faut vraiment négocier pour obtenir ce prix, c’est ce que les gens paient par personne sinon…

Si le transport est un peu chiant, j’ai trouvé impressionnant de voir de très près comment se gonflaient les montgolfières. C’est un peu à la chaîne car il y a des centaines de touristes, qu’il faut bien caser à raison d’une quinzaine environ par ballon… J’en ai compté une petite trentaine dans le ciel.

L’intérêt est bien sûr de survoler la western bank et de voir du ciel tous les sites décrits plus haut, mais aussi de voir un peu plus au loin : le Nil, la ville de Louxor, ou la « vraie vie locale » (les fermes, les petits villages)… et bien sûr le lever du soleil, horaire – très – matinal oblige.

Même si Louxor m’a un peu saoulé par son côté attrappe-touristes et par le véritable harcèlement auquel on a droit par les vendeurs en tout genre, je dois reconnaître qu’il y a quelques endroits magnifiques à voir – même si les pyramides et le temple d’Abu Simbel resteront mes meilleures visites – et que même si je manque de point de comparaison, c’est un superbe endroit pour un baptême de montgolière.

La bonne adresse :

Al Sahaby Lane Restaurant : petit resto situé sur le toit de l’hôtel Nefertiti, voisin du notre. La vue est à peu près la même que depuis notre piscine et est très agréable. C’est surtout l’un des rares restaurants où personne ne tente de nous amener, c’est forcément bon signe ! La carte est longue, on y trouve à peu près toutes les spécialités égyptiennes possibles (et quelques plats occidentaux). J’en profite pour goûter notamment les « fateer », sorte de grosse crêpe épaisse. Leurs jus de fruits frais sont également un délice. Le tout pour des petits prix. Et si c’est complet, on peut prendre à emporter.

L’adresse un peu relou :

Oui, c’est une nouvelle rubrique !

Susanna Hotel Luxor : alors en soi, l’hôtel est très bien et pourrait presque figurer dans la rubrique du-dessus des bonnes adresses ! Un des moins chers de notre séjour, une chambre confortable, une piscine rooftop qui donne sur le temple de Louxor situé juste en face… Mais voilà, les réceptionniste ne peuvent pas s’empêcher de nous demander où on va (ou d’où on vient) dès qu’on met le nez dehors. Ca pourrait être juste histoire de faire la conversation, mais c’est systématiquement intéressé : on va boire un verre ou manger un truc ? « On a à boire/à manger ici si vous voulez ! ». On va visiter un truc ? « On propose des excursions ». On va appeler un taxi ? « On peut vous appeler un copain taxi ! ». Sympas mais relous. Mais y a moyen qu’ils soient tous comme ça dans les autres hôtels de Louxor, ça doit être l’air de la ville…

Le point budget :

Pour onze jours très exactement (ou plutôt dix, puisque le dernier est passé surtout à l’aéroport puis dans l’avion), on s’en sort à environ 1.100€ où le transport pèse assez lourd…

300€ pour le vol aller-retour avec bagage en soute (Paris-Alexandrie avec Vueling à l’aller, Le Caire-Paris avec Transavia au retour).

280€ de transport sur place : le train de nuit et le vol interne Louxor-le Caire du dernier jour pèsent plus de la moitié du budget. Le reste, ce sont quelques bus, et les nombreux Uber ou taxis pour aller à certains endroits, ou pour rallier les gares ou aéroports qui sont souvent excentrés. Mais en proportion, les taxis à la journée ne sont pas si cher que ça.

250€ d’hôtel, correct pour onze nuits dans des chambres sans grand luxe mais privatives quand même. Les deux nuits à Alexandrie sont assez chères (plus de 100€) surtout que j’étais tout seul.

140€ d’activités/visites, c’est très peu vu tout ce qu’on a visité… puisque le plus coûteux était souvent dans le transport ! Pour les temples sur l’eau comme Kalabsha, l’aller-retour en bateau coûte plus cher que l’entrée elle-même. Pareil avec le bus d’Abu Simbel, par exemple. Nos visites dans la vieille ville du Caire n’ont rien coûté à part le taxi. L’activité la plus onéreuse : le tour en montgolfière à… 25€/personne.

120€ pour boire et manger, autrement dit rien du tout ! Pas d’alcool (pour une fois), ça aide.

J’ai pas acheté un seul souvenir ou presque, à part mon traditionnel verre à shooter. En fait, les vendeurs sont tellement chiants qu’ils sont contre-productifs et m’ont pas donné envie d’acheter…

3 réflexions sur “Louxor, j’adore

  1. J’avais aussi aimé l’étape de Louxor, me disant que je pourrais y revenir directement en avion pour un séjour sans périple à travers l’Egypte. Il y a de quoi s’occuper plusieurs jours, y compris un petit musée archéologique résumant bien tout ce qu’il faut savoir.

    Aimé par 1 personne

    1. On a effectivement zappé toute la partie musées durant ce voyage, mais là aussi il y a de quoi faire… Je dirais bien que ce sera pour la prochaine fois, mais pas sûr que retourner en Egypte soit ma priorité. C’était bien, mais une fois… A choisir je préfèrerais revoir la Jordanie par exemple.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Lookoom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s