Porto, loin ?

Il y a des articles que j’hésite à écrire. Parce que je suis de toute évidence pas trop inspiré pour le titre, déjà, et que je dois faire appel à des références qui ne parlerons qu’aux Potterhead qui ont lu les livres en français… Mais surtout parce que je suis déjà allé à Porto, c’était il y a 7 ans, que la ville n’a pas changé et que j’ai déjà décrit dans ce précédent article à peu près tous les incontournables de cette ville : la librairie Lello ; le pont Dom Luis ; les principaux parcs et bâtiments ; les points de vue ; la balade en bateau sur le Douro… Difficile de se réinventer.

Pour cette nouvelle escapade, il s’agissait surtout de partir pas torp loin, pas trop cher, sur un gros week-end, à une époque où nous ne pouvions toujours pas vivre normalement en France à cause du covid. Et à 20€ l’aller-retour avec Ryanair depuis Clermont-Ferrand, et des horaires idéaux (départ vendredi aprem, retour lundi aprem), Porto remplissait ces critères.

Une nouveauté quand même ? Oui ! La dernière fois, nous n’avions pas visité les caves de Porto ? Pas forcément ma boisson préférée et j’étais avec deux personnes qui s’en fichaient complètement. Cette fois-ci, j’étais avec une alcoolique, donc c’était l’occasion.

Reste à choisir laquelle, il y a au moins 5 ou 6 caves à visiter juste de l’autre côté du pont Dom Luis (et sans doute davantage si on va un peu plus loin). Nous avons opté pour Calem, un choix peu original puisque c’est la plus visitée. Deux raisons à ça : ils proposent une visite en français contrairement à la concurrence, et parmi les formules en figuraient une (un peu plus chère mais accessible) « cheese and chocolate » qui propose pour la dégustation finale une association entre porto et fromage, puis porto et chocolat. Ces deux raisons nous ont fait apprécier la visite.

Deuxième nouveauté au programme : le quartier de Matosinhos, bord de mer accessible en métro. Ce n’est pas la plus belle plage des environs, mais c’est la plus accessible. On y trouve un genre de malecon sympathique, un port d’où partent quelques bateaux de croisière à la belle saison (pas en janvier), et le Castelo do Queijo qui peut éventuellement se visiter.

Le quartier accueille aussi la Rotunda da Anemona, pour les fans d’oeuvres d’art moches.

Une troisième ? Proche du centre, j’étais étonamment passé à côté, la dernière fois, des jardins du Palacio da Cristal. Ce parc se situe à côté de la Super Bock Arena, principale salle de concert de la ville.

Un très joli jardin pour se balader, où l’on trouve quelques paons ou encore la bibliothèque municipale. Culture ou nature, tout le monde y trouve son compte !

Ce sera à peu près tout pour les visites. Le soir venu, dans cette période où les boîtes de nuit n’étaient pas ouvertes en France depuis des lustres, nous avons aussi profité de l’ambiance du quartier universitaire, et notamment de la rue da Galerias de Paris, ruelle piétonne où les établissements de nuit se succèdent. Il n’y a que ça, et la rue elle-même est bien occupée !

Un week-end très agréable au final. Pour un week-end un peu festif, les 20€ de l’avion sont vite rentabilisés quand on compare les prix des bars et restos portugais à ceux pratiqués en France. Mais les écolos ne seront sans doute pas d’accord avec moi et avec cette vision de prendre l’avion pour juste un week-end…

Les bonnes adresses :

Francesinhas na Baixa : notre meilleur resto du week-end (on en a fait trois…). Une superbe adresse, comme son nom l’indique, pour déguster l’une des spécialité locale : la Francesinha !

Rivoli Cinema Hostel : auberge de jeunesse qui propose des dortoirs et des chambres privatives (40 balles la nuit pour une chambre double). Comme son nom l’indique, toute la déco et l’ambiance est pensée « cinéma » et chaque chambre correspond à un film plus ou moins culte. Mais pour parler de choses plus importantes, le petit-déjeuner est sommaire mais a le mérite d’être inclus, l’emplacement est incroyable, vraiment au coeur de la ville et à côté d’une station de métro centrale… Et le café est disponible à volonté toute la journée.

Le point budget :

200€ pour le week-end. 20€ de vol, 40€ d’hôtel, le reste pour boire et manger (la visite de la cave de Porto incluse) ainsi que 4 trajets en métro…

3 réflexions sur “Porto, loin ?

Répondre à Lookoom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s