Dubaï emphytéotique

Que de retard dans ce blog ! Ce voyage à Dubaï date de novembre, une période idéale niveau météo et qui tombait cette année peu après l’ouverture de l’exposition universelle. On va avouer que de base, ce n’est pas forcément la destination qui vend le plus de rêve à l’amoureux des espaces verts, des animaux et accessoirement des destinations à bas coût que je suis. L’occasion a fait le larron et m’a (un peu) fait changer d’avis.

Les Emirats restent à ma connaissance l’un des rares (le seul ?) endroits au monde où l’on peut commencer la journée au ski et la finir sur un chameau dans le désert. Dès notre arrivée sur place, avant d’être trop acclimatés à la chaleur, le ski fut en effet l’une de nos premières activités… à Dubaï Ski donc.

On est d’accord que c’est sans doute un cauchemar d’un point de vue écologique… et comme on peut en dire autant d’à peu près tout là-bas, on s’abstiendra d’évoquer ce point. Cette station se trouve au sein du Mall of the Emirates, un grand centre commercial de Dubaï. Elle compte un côté avec deux petites pistes (pas de quoi effrayer les habitués, mais qui nécessitent quand même d’en avoir déjà fait ou de prendre des leçons sur place) et un autre avec un petit snow park, plutôt pour les jeunes (luge, bobsleigh…).

Les centres commerciaux sont énormes, et le Mall of the Emirates n’est pas le pire : le Dubai Mall se vante en effet d’être le plus grand centre commercial du monde. On y trouve des chutes d’eau, le deuxième plus grand aquarium du monde…

…Un cinéma immense, de nombreux commerces, ou encore une patinoire olympique.

On est très facilement dans la démesure à Dubaï. Difficile de ne pas évoquer les nombreux gratte-ciel qui battent eux aussi plusieurs records. Le Burj-al-Arab (à gauche ci-dessous) est ainsi le seul hôtel 8 étoiles du monde. Quand à la Burj Khalifa (à droite), c’est pour l’instant la tour la plus haute du monde, même si un projet encore plus démesuré en Arabie Saoudite devrait lui faire perdre ce titre en 2025.

La Burj Khalifa se visite ! Les deux principales options sont le 125ème et le 148ème étage. Le prix n’est pas le même et varie environ du simple au quadruple… La vue reste pourtant à peu près la même et ce qui fait la différence sera plutôt l’expérience : beaucoup moins de monde au 148ème, l’accueil avec les boissons chaudes et les patisseries orientales, et la possibilité de se poser tranquillement dans un fauteuil… Pendant que c’est la guerre au selfie pour la plèbe au 125ème – dont je me suis contenté.

Au pied de la tour (ou à la sortie du centre commercial, c’est selon) se trouvent les Dubai Fountains qui s’animent toutes les demi-heures une fois la nuit tombée, à partir de 18h. C’est probablement ce que j’ai préféré à Dubaï ! Il y a plus d’une vingtaine de spectacles différents et on peut donc en regarder plusieurs à la suite, ou revenir plusieurs fois, sans avoir l’impression de déjà-vu. Les nombreux jets des fontaines s’animent et s’illuminent pendant 4-5 minutes au rythme d’une musique qui n’est jamais la même.

Les photos rendent évidemment beaucoup moins bien que les vidéos, mais c’est vraiment à voir – et c’est gratuit. J’ai eu une préférence pour les musiques occidentales un peu « pêchues » (I will always love you de Whitney Houston, le générique de Mission Impossible…) par rapport aux musiques arabes un peu plus calmes (trop) à mon goût.

Et le désert alors ? Il reste encore un vaste désert préservé à l’écart – mais pas très loin – de la ville. On est évidemment loin de l’impression de bout du monde que j’ai pu avoir au Maroc par exemple… Mais ça reste une sortie agréable au cours de laquelle nous avons combiné plusieurs activités : dune bashing, quad, chameau, sandboard…

Le camel ride, j’avais eu l’occasion de tester au Maroc et malheureusement, ceux des Emirats sont tout aussi inconfortables que leurs cousins marocains !

Le sandboard est un genre de snowboard qui comme son nom l’inque, se fait sur le sable et pas dans la neige. Ca glisse quand même beaucoup moins bien.

Le dune bashing, consiste simplement à être dans un 4×4 avec un chauffeur qui fait le fifou dans les dunes comme s’il courait le Paris-Dakar. C’était de loin la partie la moins agréable de l’excursion ? La meilleure ? Incontestablement, le quad !

L’inconvénient du désert, c’est qu’il fait chaud. Heureusement, pour se rafraichi, il y a IMG Worlds of Adventure qui est le plus grand parc d’attractions indoor – et donc climatisé – du monde. Le parc compte trois zones principales : l’une thématisée Marvel avec beaucoup de dark rides ou d’expériences en 4d ; une autre qui sans avoir les droits de licence, est plutôt branchée Jurassic Park, avec le meilleur coaster du parc ; et une dernière avec des licences de dessin animés un peu plus enfantine.

Ambiance étrange : en ce mois de novembre, le parc est très clairement surdimensionné pour la petite affluence du jour. Pouvoir enchaîner les attractions sans attente est cool, mais on ne sent pas l’atmosphère des parcs d’attractions. Sans dire qu’on regrette les temps d’attente interminables de Disneyland ou de Port Aventura, l’expérience est étrange agréable.

Pour moi qui n’en attendant pas grand chose, Dubaï aura donc été une très bonne surprise, suffisamment pour que j’envisage de visiter une autre destination du genre (Abu Dhabi ou le Qatar par exemple…) à l’avenir. En 5 jours plein avec un départ le dimanche soir et un retour le samedi matin, le programme aura été bien rempli et aurait pu l’être davantage encore puisque je n’ai par exemple pas visité la mosquée Jumeirah, quasiment pas profité de la plage ou de la piscine de l’hôtel, peu fait de shopping, sans oublier les autres parcs d’attraction (aquatiques notamment).

Donc, même si ça nécessite souvent un petit budget, il y a de quoi s’occuper à Dubaï. Et je n’ai pas encore parlé de l’Exposition Universelle : ce sera pour le prochain article !

Les bonnes adresses :

On ne meurt pas de faim à Dubaï même si pour la cuisine locale, on repassera. On trouve aussi bien des petites adresses pas chères qui s’adressent aux rares locaux, que de la cuisine internationale en n’importe quel genre mais qui a souvent un prix. Globalement, les adresses ci-dessous font partie de la deuxième catégorie.

Publique : un resto à l’ambiance plutôt savoyarde où l’on trouve notamment fondue, raclette et tartiflette. Le bon cliché du français en manque de fromage à peine arrivé à l’étranger serait donc vrai. C’était parfait après le ski…

Nusr-et Steakhouse : l’un des premiers restaurants du célèbre Salt Bae, qui compte aujourd’hui plus d’une quinzaine de restos. Celui où Ribery avait fait scandale avec son entrecôté doré. Bon c’est cher, mais c’est bon, comme quoi Ribery a du goût. Malheureusement la star des lieux n’était pas là au moment de notre passage – difficile de tomber sur lui vu le nombre de restos qu’il a désormais – mais on a quand même eu droit au service parfait, comme toutes les tables où de la viande dorée était commandée. Pour les budgets raisonnables, il y a aussi des plats moins chers (des burgers à 40 balles par exemple…).

Atelier Joel Robuchon : oui, c’est bien la peine d’aller à Dubaï pour manger on ne peut plus français, mais bon… C’est excellent et l’occasion de goûter enfin sa fameuse purée de pommes de terre, pour un prix très raisonnable le midi (environ 35€ le menu complet). Dommage pour la longue attente !

Level 47 : trouver un bar rooftop avec une vue sympa n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué à Dubaï. Je n’ai pas testé les autres, mais on valide celui-ci, situé en haut de l’hôtel Carlton, pour sa très bonne vue sur la Burj Khalifa, ses cocktails et sa chicha !

Le point budget sera aussi pour le prochain article, en même temps que le récit sur l’expo universelle !

6 réflexions sur “Dubaï emphytéotique

  1. Bonjour, à la base ce n’est pas un pays qui m’attire mais à force de voir des photos et des images à la télé j’avoue que c’est quand même magnifique et que l’on doit en prendre plein les yeux car c’est démesuré. donc par curiosité oui je pense que je peux y aller en définitif. Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  2. Si Dubaï ne m’attire pas du tout, à force d’en entendre parler, je n’exclue pas totalement d’y aller un jour, ne serait-ce que pour me faire ma propre idée. Quelle destination est irréprochable de nos jours ? 🙂 J’attends donc le point budgétaire pour voir si ça sera faisable 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à lecarnetdaurelieblog Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s