Top 15 des capitales européennes

Pour continuer de donner un peu de vie à ce blog de voyages dans cette période… sans voyages, deux solutions s’offrent à moi. La première est de continuer à faire des articles à la con, du type : « Top 10 de truc-bidule » « les 100 plus beaux… » ou « ma vie sur mon balcon ». La seconde est… Ah, il n’y a pas de seconde en fait.

Après les 5 meilleurs parcs d’attraction ou les 10 plus belles villes françaises, ce sont cette fois 15 capitales européennes qui sont classées de manière totalement subjective. Les participants sont, par ordre alphabétique pour préserver le suspense : Amsterdam, Athènes, Belfast, Bruxelles, Cardiff, Copenhague, Dublin, Edimbourg, Lisbonne, Londres, Madrid, Oslo, Prague, Rome, Stockholm.

N’y figurent pas :
Reykjavik parce que le placement de l’Europe en Islande est discutable (et puis c’est pas ouf de toute façon, par rapport au reste de l’Islande) ;
Berlin parce que j’avais 17 ans la seule fois où j’y suis allé en voyage scolaire, dans des conditions pas comparables aux autres villes toutes visitées au moins une fois ces cinq dernières années ;
Paris parce que je l’ai déjà (mal) classée dans mon Top 10 des villes françaises.

C’est parti !

 

15) Oslo

C’est un peu la même musique que Reykjavik en fait, sauf que j’avais pas de raison valable pour l’exclure de mon classement… La Norvège a de superbes paysages mais la visite de sa capitale est tout-à-fait dispensable ! Rien d’incontournable, tout coûte un bras – c’est le cas ailleurs en Norvège, mais amplifié ici par l’effet-capitale – les gens ne sont pas spécialement chaleureux… Le seul bon souvenir que je garde d’Oslo sera son aéroport qui fait partie de ceux où j’ai très bien dormi en mode clochard-sur-les-banquettes la dernière nuit (une autre idée de « top » à faire à l’occasion).

Norvege 03a
Ca ressemble à Sydney, mais en moche

Quitte à visiter une ville en Norvège, préférez Bergen ou Lillehammer à la limite.

14) Rome

Ah !

denis ah

Une ville que beaucoup de monde mettrait en tête, qui se retrouve en avant-dernière place ! Que se passe-t-il ?

En réalité, je suis sévère avec Rome qui est sans doute plus sympa que d’autres mieux classées (Madrid, Bruxelles…) parce que j’en attendais tellement que c’est celle qui m’a le plus déçu ! Je lui ai donné deux fois sa chance (ici et ), mais les principaux points d’intérêts sont soit des ruines dans lesquelles j’ai eu du mal à me projeter, soit liés à la religion et ce n’est pas non plus ce qui me parle le plus… Côté gastronomie, j’ai mieux mangé dans beaucoup de restos italiens en France ou ailleurs ; et côté festif, je cherche toujours.

Italie 2019 1a
Bon, OK, y a quelques jolis trucs…

Outre les prix, un autre effet-capitale est souvent les gens très grognons. Rome est la ville où ça m’a le plus marqué, alors que les italien.ne.s sont souvent adorables dans des coins plus ruraux ou simplement dans d’autres villes.

13) Madrid

Madrid, c’est pas fou non plus, et encore une fois c’est pas ce qui rend le plus honneur à l’Espagne. On progresse quand même d’un pas sur le côté festif, très présent ; et il y a des musées ou monuments très sympas à visiter. Les prix sont globalement corrects (bouffe, hébergement). Et contrairement à beaucoup d’autres, j’ai eu ce sentiment qu’ils aiment bien les français. Peut-être grâce à Zidane ?

Madrid 2A

Madrid est finalement l’anti-Rome. La ville dont je n’attendais absolument rien et qui au final, sans être oufissime, me surprend plutôt en bien !

12) Lisbonne

Si vous êtes attentifs en lisant, c’est le moment où vous comprenez que je suis pas spécialement fan de l’Europe du sud, et que le Nord et les anglo-saxons vont squatter les meilleures places.

Lisbonne n’est pourtant pas une ville désagréable en soi, j’y ai apprécié ses ruelles, le quartier de Belem, ses pasteis de nata ou encore son château et la superbe vue sur la ville qu’il offre.

lisbonne-3

Le drame ou la malchance de Lisbonne, c’est sans doute que j’ai adoré et donc préféré Porto ! La capitale du nord serait sans doute un peu mieux classée que sa rivale si c’était elle en compétition.

11) Bruxelles

Bruxelles, ça ressemble à une grande ville française. Quand on aura annexé la Belgique pour de bon, je modifierais cet article pour dégager Bruxelles et je l’intègrerais à mon Top 10 fait sur la France, quelque part entre Lyon et Toulouse.

belgique-4
Bruxelles c’est la BD, un peu comme Angoulême chez nous (pour situer)

Blague à part, si on fait abstraction de quelques bâtiments officiels et notamment de ceux de l’Union Européenne – qui n’ont pas grand intérêt – on ne se sent pas spécialement dans une « capitale » ici. La ville n’en est pas moins agréable, elle se visite très bien à pied et regorge de petits détails insolites, à commencer par ses fresques de bande dessinée cachées un peu partout. Le musée de la BD vaut lui-même le détour, entre autres. Les bars et les friteries assurent l’essentiel côté remplissage du bide, et profiter de la ville sans la barrière de la langue (ou quasiment, spéciale dédicace aux nonante/septante/…) est un avantage – même si certains diront qu’on ressent moins le dépaysement à cause de ça.

10) Dublin

J’adore l’Irlande. Si vous avez un peu lu sur ce blog et que vous ne tombez pas sur cet article, vous le savez. Si vous êtes tombés dessus par hasard, d’ailleurs… Y a vraiment des gens qui tapent « top 15 des capitales de l’Europe » sur Google ?

Dublin20 02b
J’aime Dublin pour ses pubs, ses… Bah ses pubs.

Donc, j’adore l’Irlande, mais surtout sa nature, ou des villes comme Galway ou Limerick. Dublin, à la fois trop touristique et trop cosmopolite, est une ville sympathique (on est rentrés dans le Top Ten quand même) où j’apprécie l’ambiance des pubs et des jours de matchs de rugby… Mais moins qu’ailleurs dans le pays. Le musée Guinness est incontournable, le reste un peu loin.

9) Stockholm

Une position en milieu de tableau que je ne vais pas trop détailler. Pour ceux qui ont un trou de mémoire (c’était il y a seulement quatre ans et demi pourtant!), je me suis arrêté à Stockholm 24 heures en revenant d’un voyage dans l’ouest américain, simplement parce que même en rajoutant la nuit sur place ça coûtait moins cher qu’un retour direct en France – et que ça permettait de visiter.

2016-a-stockholm

Une impression extrêmement rapide donc, d’une ville jolie, partiellement sous la neige, certes pas très vivante en plein mois de février ; et où les prix sont pas trop débiles par rapport à ses consœurs scandinaves.

8) Athènes

Les pays du sud auront finalement réussi à caser un de leurs représentants à une place honorable ! Si je compare à Rome, j’ai beaucoup plus apprécié les visites de ruines en Grèce, sans forcément savoir expliquer pourquoi. Un peu plus de facilité à se projeter, à s’imaginer dedans. Un peu moins de monde aussi, peut-être. Et un côté religieux moins présent.

Grece 14
Ce coup de vieux quand je me revois « avant la barbe » !

Pour la gastronomie grecque en revanche, on est une fois de plus bien loin de ce qu’on peut trouver dans des régions plus excentrées ou sur les îles.

7) Copenhague

Nous étions un groupe de 17 lorsque je suis venu ici et même s’il y a eu des moments en « sous-groupe », forcément, on en profite un peu différemment dans ces cas-là !

Danemark 1

La capitale danoise m’a fait une petite mauvaise surprise à cause des Jardins de Tivoli, où le fan d’attractions à sensation que je suis est tombé sur un petit parc clairement destiné à un public familial. On évitera aussi de parler de ses prix débiles (la palme revenant à ce Ricard à 7€), ou de sa petite sirène surcôtée. Mais à part ça, le reste de la ville est très agréable. La résidence royale est jolie, le musée Carlsberg très bien fait, le quartier de Christiania étonnant… Une bonne pioche.

6) Cardiff

Encore une ville où ne se sent pas spécialement dans une capitale. En même temps, ce n’en est pas vraiment une puisque le Pays de Galles n’est malgré son nom trompeur pas un pays… Bref.

WRC 4

Par élimination, c’est la « province » britannique que j’aime le moins. Pourtant, je trouve Cardiff plutôt sympathique. Les trois principaux points d’intérêt de la ville sont concentrés dans la même zone : le château, le musée national et le Millenium Stadium. C’est dans ce dernier que j’ai assité à un moment d’histoire : la plus large défaite de l’histoire du XV de France en coupe du monde. Ça explique peut-être ma tendresse particulière pour cette ville ?

5) Amsterdam

Dans le port d’Amsterdam, je cherche toujours les marins qui chantent, mais si on met ce détail de côté, ce fut une ville très plaisante !

Il m’arrive souvent de faire des Walking Tour dans les villes inconnues, c’est toujours sympa mais c’est sans doute ici que ça a été le plus instructif. Le quartier rouge c’est sympa, mais savoir pourquoi il est là c’est encore mieux, non ? Comment ça non ?

Amsterdam 8

Un petit point qui m’a quand même saoulé ici : l’omniprésence des cyclistes. Alors pour ceux qui aiment visiter les villes à vélo, c’est sympa (et encore, il y en a tellement partout qu’il faut être aussi vigilant qu’en voiture…) mais quand on est piéton comme moi et que les bicyclettes sont prioritaires partout, tout le temps, c’est pénible !

4) Londres

Comment résumer Londres en dix lignes ? Impossible ! En fait, il me paraît difficile de ne pas aimer Londres parce qu’elle en offre vraiment pour tous les goûts. Sa vie culturelle est dingue, idem pour la vie sportive. Il y a des endroits pour faire la fête, d’autres pour le shopping ou les musées, des quartiers alternatifs, d’autres chargés d’histoire, des jardins magnifiques.

Londres 8

Et pour une fois, être une ville cosmopolite et donc non représentative de la gastronomie nationale est plutôt un atout ! J’ai testé de très bons restaurants italiens, péruvien/mexicains, et même… français ici !

3) Prague

Bravo, bravo Prague, car empêcher cet article d’accoucher d’un podium 100 % britannique digne du Tournoi des VI Nations n’était pas gagné d’avance et c’est toi qui a réussi à l’empêcher, de justesse certes.

Prague 8

Je ne suis pas très difficile, vous me mettez un joli château, d’autres monuments qui ont de la gueule, quelques points de vue pour voir tout ça et des pintes à un euro, et paf, vous vous retrouvez troisième.

2) Belfast

Belfast n’a vraiment rien à voir avec Dublin ! Un peu moins animée, la capitale nord-irlandaise est aussi moins touristique, et surtout beaucoup plus chargée d’histoire. Difficile de faire l’impasse sur les traces du conflit nord-irlandais et notamment sur les fresques des murs de la paix.

irlande-10

Un point faible ? OK : le Big Fish qui rivalise avec la Petite Sirène de Copenhague pour le grand titre de l’emblème le plus surcôté.

1) Edimbourg

La capitale écossaise est tellement, mais tellement au-dessus du lot – même si, comme en Irlande, je préfère le reste du pays. L’intérieur de la ville est magnifique, la visite du château est incontournable. Mais surtout, elle est entourée par la nature et la petite rando qui grimpe jusqu’à Arthur’s Seat dans Hollyrood Park est également à faire. Et c’est rare de pouvoir à ce point être dépaysé en partant à pied d’un grand centre-ville ! Même à Clermont-Ferrand, les premières collines sont bien plus loin.

Ecosse 1

Dur dur donc de lui trouver un point faible. Les écossais sont peut-être un peu moins festifs que le reste de la Grande-Bretagne, mais ça reste correct de ce point de vue-là, au moins à Edimbourg (au fin fond de l’île de Skye, c’est pas gagné par contre).

Qui est d’accord avec moi ? Comment ça, personne ?

2 réflexions sur “Top 15 des capitales européennes

Répondre à Red Sierra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s