Choisir son sac-à-dos Quechua

Cet article n’a pas été sponsorisé par Décathlon, hélas. Mais si ils tombent dessus, j’espère qu’ils m’enverront un bon d’achat ou quelque chose du genre, franchement je le mérite.

Vous l’aurez sans doute remarqué, le confinement empêche de voyager, ce qui est un peu con quand on a un blog qui traite du… voyage. Le voyage au Pérou en mai est officiellement annulé. Celui de juillet, en Turquie, est… incertain. Et pour plus tard, j’avais pensé à Nairobi, mais là c’est mort.

C’est donc l’occasion d’écrire des articles à la noix, reliés de près ou de loin au sujet. J’en suis quand même rendu à écrire sur les sac-à-dos Quechua. Alors la prochaine fois, je pourrais vous parler de ma tente (vu que j’ai pas de nouvelles de mon oncle), mais après, faudra peut-être me donner des idées.

 

Le NH100 10L

Sacados1
C’est vraiment le « petit » modèle !

Je vous rassure, il existe aussi dans des couleurs pour hommes. Petit sac à prix mini (3€), il est l’idéal pour partie dans une courte balade de quelques heures en transportant juste l’essentiel sans être encombré ou alourdi.

Sacados1b1

On oublie évidemment l’idée d’y mettre un pack de bières, un gros appareil photo de compétition, ou un pique-nique avec entrée-plat-dessert-fromage. Mais pour une bouteille d’eau, un sandwich et quelques accessoires (portefeuille, gants, écharpe…) il fait l’affaire. Divisé en deux poches de manière assez judicieuse.

Sacados1b2
Existe aussi en jaune (même s’il ne vaut pas le sac orange)

 

Le NH500 20L

Sacados2

Ce sac est un must-have et ce n’est sans doute pas un hasard si j’ai vu beaucoup d’autres voyageurs avec (souvent des français, certes) un peu partout dans le monde ! Là encore, il existe en d’autres couleurs selon les goûts de chacun.

Sacados2b2
Comment être stylé au Japon ? Pas comme ça a priori.

Complément idéal d’un « gros » sac pour balader avec soi l’essentiel de ses affaires en journée, il a l’avantage de compter non pas une, non pas deux, non pas trois, non pas quatre, mais bien cinq poches ! La principale, assez grande, est elle-même divisée en deux alors que les petites compte elles aussi plusieurs rangements zippés ou non à l’intérieur, pour séparer les papiers importants du reste par exemple. On trouve également deux porte-gourdes et une porte-bâtons sur les côtés. Rien ne manque et si j’avais un seul achat à recommander, ce serait celui-ci.

Sacados2b1

Il a quand même un défaut : lorsque entre deux points de chute, on marche à la fois avec un gros sac et ce petit NH500, on met généralement le plus lourd à l’arrière et donc celui-ci à l’avant. L’inconvénient : la sangle est très haute. C’est ce qui fait son confort quand on l’a dans le dos, mais là on a le sentiment d’être étranglé. Dommage. En même temps c’est un sac-à-dos, pas un sac-à-ventre.

 

Le MH100 30L

Sacados3

L’exact opposé du sac précédent ! Hormis une minuscule poche latérale, le MH100 ne compte qu’une seule poche, avec une seule ouverture sur le dessus. L’inconvénient est donc que c’est assez vite le bazar à l’intérieur et que s’il est rempli, accéder à ce qui est au fond suppose de virer tout le reste. Mais en contrepartie, il est léger et les 30 litres sont bien optimisés, il n’y a rien de perdu puisqu’il n’y a pas de séparations, d’autres ouvertures, etc, qui prennent de la place.

 

Le FORCLAZ 40L Junior

Sacados4
Le sac assorti aux draps, c’est cadeau.

Comme son nom l’indique, ce sac-à-dos est plutôt destiné aux enfants ! J’ai profité d’une grosse promo sur les fins de série (il ne semble plus être vendu, remplacé par le MH500 Junior ?) pour l’ajouter à ma collection. Moins large mais plus haut que le 50L ci-dessous, il est donc peu adapté aux départs en avion puisque sa hauteur (63 cm) et ses rembourrages qui le rendent confortable mais difficile à compresser donnent peu d’espoir de réussir à le faire passer en bagages cabines. En revanche, pour une grosse rando, il convient parfaitement si l’on n’est pas trop grand et propose un bon rapport poids/confort/capacité. Le 50L est un peu surdimensionné si l’on n’a pas énormément de matériel, le 30L a l’inconvénient de n’avoir qu’une seule poche unique et qu’une ouverture (donc c’est le bordel pour attraper quelque chose) donc mon sac de gamin, c’est le bon compromis dans tous les domaines !

 

Le FORCLAZ 50L

Sacados5

Mon plus ancien achat de cette série et vous serez sans doute légitimement déçus d’apprendre que cette couleur ne fait plus partie de celles qui sont commercialisées actuellement.

Le Forclaz 50 est mon allié dans beaucoup de voyages, que ce soit pour une semaine en Europe (en Islande, au Portugal, en Grèce, en Ecosse…) ou pour des voyages où je n’ai pas besoin d’énormément d’affaires (Cuba, Guatemala…). C’est justement à mon retour du Guatemala que l’attache a été coupée par un douanier indélicat à Mexico (qui n’a pas volé la bouteille de Zacapa à l’intérieur, ouf) et la compagnie aérienne, Aeromexico, me l’a remboursé intégralement !

Sacados5b1
Vous le voyez, ce sac offre une nette avance en randonnée.

Les dimensions sont idéales. Normalement, ça passe en bagage cabine (62*32*24), il faut juste faire attention de ne pas le blinder en largeur et surtout en hauteur pour pouvoir tasser si nécessaire, et de mettre les affaires rigides au milieu. Blindé à mort en bagage-soute, il permet d’avoir tout ce dont on a besoin pour un voyage de plusieurs semaines dans un pays chaud. Le tout pour un petit poids (pas le légume) de 1,6 kg, des poches latérales et supérieures bien pratique, et deux ouvertures (dessus et devant) permettant un accès rapide à la poche principale.

 

Le FORCLAZ 70L

Là on est déjà un peu plus sur du sac-à-dos de compétition, et certains me diront que si on en est là, ça vaut peut-être le coup d’investir un peu plus sur une marque plus chère mais de meilleure qualité. Peut-être. Mais en attendant, ceci est un article sur les sac-à-dos Quechua donc…

Sacados6

Le 70L est le grand frère du 50L, si si. Il a donc les mêmes rangements, les mêmes ouvertures. Bien plus grand (71*34*30) mais à peine plus lourd : 100 grammes de plus seulement ! Pourtant je n’ai pas la sensation d’y mettre énormément plus d’affaires que dans le 50L. Mais si on veut faire une suivre une deuxième paire de grosses chaussures ou quelques affaires chaudes, il sera quand même nécessaire, le 50L sera juste. Celui-ci a été suffisant même dans les gros voyages de plusieurs semaines où j’avais emmené pas mal d’affaires (Japon, Rwanda, Nouvelle-Calédonie). Il rentre également de justesse dans la housse de transport Quechua que Décathlon vend et qui permet de protéger les sacs de 40-70L, notamment pour rendre la tâche plus difficile aux voleurs des bus ou des aéroports…

 

Bon, et maintenant que ça c’est fait, de quoi on va parler la prochaine fois ?

5 réflexions sur “Choisir son sac-à-dos Quechua

  1. Belle collection ! Je pourrais (presque) plagier ton article tiens. Bon mais j’en ai moins que toi quand même, je fais partie de ceux qui aiment bien les valises aussi 😉
    Pour un prochain article, outre la tente de ton oncle (brillante idée !) je te suggère les thèmes suivants : les sacs se couchage, la composition de ton sac quand tu pars en voyage (que tu peux scinder en plusieurs parties genre « pour le WE », « pour une semaine », etc), ou encore tes idées de repas en bivouac ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s