Flowers of Scotland

Après un premier article sur Skye, en voilà un deuxième sur… le reste. La route est longue entre Edimbourg et l’île, c’était l’occasion de revoir quelques endroits de mon premier road-trip en 2014, et d’en découvrir quelques autres.

Pour mémoire, notre itinéraire :

RoadTripSkye

Nous avons fait la boucle dans le sens anti-horaire, contrairement à beaucoup de gens. J’ignore pourquoi. L’une des explications serait que comme on roule à gauche, on est du côté de la mer sur les routes qui longent la côte et donc on a une plus belle vue. Tiré par les cheveux…

Sur la première portion donc, après une étape nocturne à Falkirk, on prend la direction d’Inverness. La route longe le Loch Ness et le parc National de Cairngorms. Beaucoup de route et peu de temps à consacrer à ce dernier : on se contente d’une halte à Aviemore, principale « ville » du coin. Avec un peu plus de temps, il y a des randos en montagne très intéressantes dans la région, notamment avec le Ben Macdhui, deuxième plus haut sommet d’Ecosse ! Mais est déjà au programme le Ben Nevis qui occupe la première place… Nous nous contentons donc d’une balade sans dénivelé : le tour du Loch an Eilein, au coeur de la forêt de Rothiemurchus (à vos souhaits).

Skye-Ecosse 1

Après ça, quelques arrêts au bord du Loch Ness. Les cascades de Foyers tout d’abord, bien vendues par le Guide du Routard. Pourquoi pas, même si après coup, ce sont les moins belles cascades que nous ayons vu du séjour – si vous avez déjà lu l’article sur Skye, vous ferez le même constat.

Skye-Ecosse 2Une cascade plutôt maigrelette…

Puis le cimetière de Boleskine, situé en bordure du lac, comme beaucoup de cimetières britanniques. C’est juste un cimetière, pourtant c’est le plus beau spot photo que j’ai trouvé pour le Loch Ness !

Skye-Ecosse 3

Et enfin la plage de Dores, principalement célèbre pour son hippie qui s’est installé ici dans une caravane depuis genre trente ans parce qu’il est persuadé de pouvoir capturer le fameux monstre.

Skye-Ecosse 4

Comme lors de ma précédente visite, je me fais la remarque que le Loch Ness n’a rien d’extraordinaire. J’ai vu beaucoup de paysages et même de lacs plus beaux en Ecosse. Seule la légende de Nessie lui confère une certaine notoriété. Sa position centrale le met sur la route de la plupart des voyageurs, autant en profiter, mais il ne mérite pas forcément un détour sinon.

L’arrêt à Inverness sera principalement du manger/dormir même si c’est l’occasion d’un petit tour pédestre en nocturne.

Skye-Ecosse 5

La capitale des Highlands est connue entre autres pour avoir accueilli la série Outlander, où l’on aperçoit son château par exemple.

Ma troisième journée en Ecosse débute par une visite de la réserve naturelle de Glen Affric ! L’occasion d’y voir des cascades plus impressionnantes que celles de la veille, Plodda Falls, ou de se promener sur les bords du Loch Beinn a’ Mheadhoin. Oui, niveau noms à rallonge, ça s’arrange pas.

Skye-Ecosse 6a
Skye-Ecosse 6b

La suite de la matinée sera consacrée à deux châteaux parmi les plus connus d’Ecosse : Urquhart et Eilean Dolan ! Seulement des arrêts photos, puisqu’on compte être sur l’île l’après-midi… et que la visite nous intéresse pas forcément.

Urquhart Castle se situe sur la rive nord du Loch Ness et il n’en reste que des ruines aujourd’hui. Là encore l’arrêt est envisageable si c’est sur la route mais franchement facultatif. D’autant que l’enceinte qui délimite la zone payante rend impossible une belle photo… contrairement à Eilean Donan Castle. A l’ouest du continent, peu avant le Skye Bridge, il a le titre officieux de château le plus photographié d’Ecosse (malgré une belle concurrence).

Skye-Ecosse 7Puisque c’est le château écossais le plus photographié, cédons à la tradition…

Si là encore la visite est payante, l’extérieur donne quand même un bel aperçu. Qui vous sera peut-être familier : outre sa présence sur beaucoup de guides touristiques ou de cartes postales, il a servi de décor à de nombreux films, comme l’un des James Bond récents (Le monde ne suffit pas) par exemple.

Saut temporel ! Trois jours plus tard, nous émergions de Skye par le sud. Et abstraction faite de petites balades autour d’Arisaig (d’où vient la photo d’illustration de l’article), ma première visite sera… des retrouvailles avec une vieille connaissance : le viaduc de Glenfinnan ! Si vous avez lu mon récent billet sur les liens entre voyages et cinéma, vous savez que j’ai déjà assisté au passage du Poudlard Express sur ce célèbre viaduc… Et bien on ne s’en lasse pas. Histoire de varier les plaisirs, le train passera cette fois dans le sens ouest->est, ça permet de ne pas avoir exactement les mêmes photos.

Skye-Ecosse 8

Pour l’anecdote, le train devait passer à 15H15 environ. Une ponctualité digne de la SNCF l’amènera sur le viaduc à 16H59 alors que, lassés, on avait décidé de se barrer à 17H s’il était toujours pas là.

Anecdote encore plus jouissive quand on la raconte à des compatriotes croisés le soir, à l’auberge, qui eux ont décidé de se barrer à moins dix !

D’une manière générale, Harry Potter aura marqué cette fin de séjour puisque la plupart de mes balades dans le coin correspondent à des décors du film. Même si vous n’aimez pas l’univers du sorcier, aucun problème : ce sont des lieux jolis à la base, et c’est pour ça qu’ils font une apparition – parfois très brève – dans l’un des films. Steall Falls, par exemple, est une cascade qu’on trouve après une bonne heure de rando… et qu’on aperçoit furtivement lors de la bataille entre Harry et le Magyar à pointes dans le quatrième opus.

Skye-Ecosse 9Vous la voyez en arrière-plan ?

Arrêt suivant, le Loch Etive est le lac où les trois héros atterrissent après s’être échappés de Gringott’s sur le dos d’un dragon dans Le Prince de Sang-Mêlé. Décidément les dragons aiment bien la région. Là où il faudra encore plus d’imagination, c’est à Glencoe. Cette lisière de forêt, que personne ne remarquerait en temps normal, a accueilli la cabane de Hagrid dans le Prisonnier d’Azkaban. Harry, Ron et Hermione se planquaient à l’ombre des arbres pendant que l’hippogriffe était ATTENTION SPOILER à deux doigts de se faire trancher la tête dans le jardin.

Skye-Ecosse 10Vous reconnaissez ?

Nous avons quand même fait quelques visites qui n’avaient rien à voir avec la saga, heureusement. Luss par exemple, un joli village typique (mais très touristique) au bord du Loch Lomond.

Skye-Ecosse 11

Le Glencoe Lochan Trail, une jolie balade en forêt vers… Glencoe, y a pas de piège. Ou encore, seule visite « au chaud » de cette partie du séjour, l’intéressant musée des Highlands à Fort Williams qui est plutôt instructif sur l’histoire de la région. Et gratuit accessoirement (ou plutôt, donation libre).

Ainsi s’achevait ce troisième périple en Ecosse qui ne sera sûrement pas le dernier !

T’oublies rien ?

Euh… Les bonnes adresses et le budget ? Ca arrive à la suite, comme d’hab.

Non non, il manque autre chose…

Je vois pas… J’ai pas parlé du Castle Stalker, mais c’était de la merde donc…

Le Ben Nevis !

Ah oui ! Le Ben Nevis… Outre Skye, mon projet principal lors de ce voyage était de grimper le plus haut sommet écossais, le Ben Nevis et ses 1.344 mètres (altitude qui peut faire marrer un français, mais qui est bien plus compliquée que ça n’y paraît !). Trois ans après avoir gravi Snowden, point culminant du Pays de Galles, j’en aurais bien fait autant avec celui de l’Ecosse.

Mais voilà, après avoir pris le départ malgré des conditions météorologiques clairement défavorables et en dépit des recommandations de la météo écossaise qui consaillait de ne pas s’aventurer en montagne en pleine tempête Ali, il a fallu se rendre à l’évidence et faire demi-tour à même pas demi-chemin, sur un passage à découvert où le vent empêchait quasiment toute progression. Comme l’a bien résumé un autochtone qui nous dépassera dans la descente après être allé à peine plus loin que nous : « the mountain doesn’t want to be climbed today ! ».

Skye-Ecosse 13Après ce virage, ça s’est compliqué sérieusement… et ce n’était pas encore le sommet !

Petit échec et petite déception du voyage, qui au passage explique la tournée des « lieux de tournage » d’Harry Potter qui a servi de plan B. Mais si l’on voit le verre à moitié plein, ça fait une bonne raison de retourner là-bas à l’occasion !

 

L’adresse à éviter :

C’est rare que je mentionne une adresse pas top oui… Mais ce qui paraissait une bonne idée n’en était pas vraiment une au final !

Glenfinnan Sleeping Car (Glenfinnan) : cette contrée mise tout sur le train en matière de tourisme. Beaucoup de visiteurs viennent voir le viaduc et le passage du fameux Poudlard Express (qui est joli même sans s’intéresser à Harry Potter), un musée du rail a été installé à la gare… et deux « établissements » ont ouvert juste à côté dans d’anciens trains hors service : un restaurant, le Dining Car, et un « hôtel » donc, le Sleeping Car.

Sur le papier, l’expérience est prometteuse : six cabines-couchettes de deux places chacune, une autre en salle de bain, des chiottes à l’avant, une cuisine à l’arrière, et un compartiment pour manger/se détendre.

Sauf que… on aurait pu s’en douter, mais les cabines sont très étroites. Trèèèès étroites. Même avec mon petit mètre 70, mes pieds touchaient le mur, et en largeur on a à peine la place de se lever et s’habiller. Nous avons eu froid car seule la partie commune était chauffée, et niveau propreté ça faisait peur. Bref, pour le prix, n’importe quel dortoir d’hostel sera mieux dans la région. A une vingtaine de minutes de route, Fort William n’en manque pas. D’ailleurs passons maintenant aux…

…Bonnes adresses !

Ben Nevis Inn (Fort William) : même si Chase The Wild m’avait laissé une impression correcte lors de mon premier passage ici, je suis quand même plus convaincu par cette auberge, placée au pied du chemin qui mène au sommet du Ben Nevis (donc bien isolée de la civilisation, mais à quelques minutes de route de Fort William. Elle était quasiment à moitié prix, et propose des lits confortables ainsi qu’un super pub à l’étage. Seul point faible, les trois dortoirs n’ont pas de porte et donnent sur le même couloir, qui lui-même va de la cuisine à la salle de bains, donc c’est un peu bruyant le matin.

The Great Glen (Fort William) : cette adresse vous dit quelque chose ? Ca veut dire que vous suivez ET que vous avez une bonne mémoire : votre serviteur la conseillait déjà il y a quatre ans et demi !

Alors effectivement, la ville est assez grande et j’aurais pu tester un autre établissement, ce n’est pas ce qui manque… Mais pourquoi prendre des risques ? Dans ce « vrai » pub (où on commande et paye au comptoir, y compris la bouffe), un choix énorme de boissons et des prix dérisoires pour manger en formule, du type 8,50£ le burger + boisson (7,50£ si vous préférez un soda ou un jus de fruit à une pinte, mais ce serait une erreur!). C’est bon, c’est copieux, et ce qui m’a définitivement séduit : 1,49£ le café à volonté, qu’on apprécie particulièrement après une montée – ratée, certes – du Ben Nevis dans des conditions dantesques…

Je mentionne uniquement des adresses de Fort William car malheureusement, mes arrêts à Inverness ou ailleurs ne m’auront pas laissé un souvenir impérissable non plus…

 

Le point budget :

Une semaine au budget maîtrisé, comme souvent outre-Manche quand un match de rugby ne vient pas plomber les comptes : 520€ tout compris. On peut quasiment le diviser en quatre parts égales :
– les hébergements (soit 6 nuits à 20£ en moyenne) ;
– la location de voiture + l’essence : 250£ le tout, à diviser en deux ;
– le vol, 130€ : c’est plus qu’habituellement, mais pour ce prix-là je suis parti de Clermont-Ferrand même, fait rare et… plus confortable qu’un Ouibus de nuit pour Orly ou un Blablacar pour Blagnac, faut l’avouer !
– les 130€ restant pour la bouffe, la boisson, le ferry et nos rares visites payantes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s